La revente d’un bien immobilier à l’île Maurice

Retour

Revendre son bien immobilier à Maurice

L’immobilier est un secteur en plein essor à l’île Maurice et cela pour de nombreuses raisons. D’abord parce que le mauricien est enclin à vouloir devenir propriétaire de son logement dès que possible et préfère rembourser un emprunt que de payer un loyer, et ensuite, pour les non-citoyens, parce que Maurice leur offre nombre d’avantages et d’attraits : une fiscalité avantageuse, son climat tropical, la qualité de vie qu’elle offre, l’immersion dans une culture diversifiée, une excellente connectivité aérienne, des infrastructures modernes, un secteur bancaire solide, un climat des affaires favorable ; autant de raisons qui boostent le marché de l’immobilier.

L’acquisition immobilière pour revendre

La croissance économique soutient l’émergence de la classe moyenne qui aime investir dans la pierre. Pour la plupart, le but de l’achat immobilier est de se constituer une résidence principale, avec des budgets variés. D’autres, avec plus de ressources, investissent soit dans des résidences secondaires, soit dans de l’investissement locatif ou misent sur une appréciation du bien dans le temps pour réaliser des plus-values à la revente.

Les autorités mauriciennes ont depuis 2002 faciliter l’acquisition de biens immobiliers par des acquéreurs étrangers au sein de domaines privés de golf, de marina, de domaines intégrés en bord de mer, ou de plus petites résidences luxueuses avec salle de gym ou spa. Ces acquéreurs étrangers investissent à l’Ile Maurice pour diverses raisons, notamment : diversifier leur patrimoine immobilier avec ou sans retour locatif, une résidence secondaire, la recherche d’un permis de résidence permanent, la résidence fiscale ou leur retraite.

Acheter un bien immobilier à l’Ile Maurice au-dessus de US$ 500 000 dans un de ces domaines offre la résidence permanente. S’ouvre ainsi le marché immobilier de la revente qui peut s’avérer être lucratif. En moyenne, les biens immobiliers à l’Ile Maurice apprécient à hauteur de 3 à 5% par an. Mais il n’est pas rare de voir des plus-values dépassant les 40 à 50% dans certains cas, voire plus, surtout quand la propriété a été achetée sous plan au début de la commercialisation et dans un domaine stratégiquement bien placé (bord de mer, région prisée, demande locative forte par exemple).

Les agences immobilières spécialisées dans la commercialisation de ces appartements, maisons et autres villas de luxe à destination des acquéreurs étrangers jouent un rôle important dans le marché immobilier à l’Ile Maurice, notamment dans le marché de la revente. Il est primordial d’être bien conseillé au départ par un agent immobilier qui a l’expérience et les biens en mandat, afin de ne pas se tromper dans son achat immobilier et ainsi réaliser de meilleures plus-values plus tard.

La revente d’un bien immobilier neuf ou ancien

La revente d’un bien immobilier est effectuée dans le but de générer une plus-value, mais les attentes des investisseurs en matière de rendement divergent selon les cas. Pour ceux qui auront investis dans le seul but de réaliser une marge à la revente et qui auront entre temps bien souvent rechercher un retour locatif, il est essentiel d’acheter une propriété stratégiquement bien placée : d’abord pour espérer un bon retour locatif, la propriété devra se situer dans un domaine à proximité de la plage ou avec des belles vues mer, offrant des services indispensables aux vacanciers et de bonnes prestations ; ensuite, le prix d’achat devra permettre une appréciation du bien sur les 5 prochaines années au moins. Le rendement locatif obtenu sera un argument favorable à une meilleure revente.

D’autres n’achètent pas nécessairement une propriété à l’Ile Maurice avec cette intention de réaliser une plus-value importante ou de rechercher un rendement locatif. L’objectif est dans ces cas de figure plutôt de faire un premier achat offrant un permis de résidence permanent (la propriété devra donc être au-dessus de US$ 500.000), et s’offrir une meilleure qualité de vie. Ces non-citoyens habiteront généralement la propriété achetée, et envisageront ensuite de la revendre après quelques années en réalisant une plus-value raisonnable et réinvestir dans une nouvelle propriété offrant de meilleures prestations, généralement pour un prix plus élevé.

Évaluer un bien pour la revente

Pour pouvoir établir le prix de vente de votre bien, vous allez devoir vous référer à un certain nombre de critères. Le premier réflexe doit être de vérifier les prix du marché. Les professionnels de l’immobilier peuvent vous aider pour cela. Par leur connaissance du marché, des agents immobiliers peuvent donner une estimation du prix de votre propriété, en tenant compte des biens à la vente autour de chez vous. La valeur du bien va dépendre de l’année où elle a été construite, son état général, de l’état du jardin s’il y en a un, des prestations qu’offre la propriété elle-même et la résidence ou le domaine où elle se situe, du potentiel de mise en location et des loyers que l’on peut en tirer, entre autres.

Valoriser votre bien à revendre

Afin de pouvoir tirer un meilleur profit de la revente de votre bien immobilier par rapport à l’investissement de départ et des rénovations et ajouts éventuellement effectués sur la propriété, qu’il soit neuf ou ancien, vous devez le valoriser. Il est de ce fait important que les visiteurs aient une bonne impression de la propriété dès la première visite. Et le critère majeur pour cela est la propreté et l’ordre. Aérez l’espace en retirant tous les éléments encombrants, les objets décoratifs surchargeant l’intérieur et le rendre le plus neutre possible. Les affaires personnelles doivent être rangées pour laisser aux acheteurs potentiels la liberté de se projeter dans votre maison. Montrez votre bien sous son meilleur jour. Si besoin, effectuez quelques travaux, comme repeindre les murs par exemple. Veillez également à bien entretenir les extérieurs. Toutes les opérations de home-staging vous aideront à revaloriser votre patrimoine immobilier en vue d’une bonne revente.